Ma faveur, Lucifer

« Ma faveur, Lucifer » :

Disclaimer :

Les personnages de la série « Lucifer », des  Avengers et  de la saga «  John Wick », ainsi que celles de « Star Trek : Enterprice » et de la saga « Fallen » , sont les propriétés exclusives de leur auteurs respectifs ( Netflix et DC, Marvel, Metropolitain Films, Gene Roddenberry et Millenium Film.).

Je ne retire aucun bénéfice financier de cette fiction. Spoiler pour « Angel has fallen ».

Mike surveilla les alentours de la station service, vêtu d’habits « empruntés » et voyant que personne ne faisait attention à lui, il avança, d’une démarche la plus normale possible, vers une cabine de téléphone.

Là, dans l’éclairage pauvre  de l’aire d’une route où se ravitaillaient les routiers, en Virginie, il demanda à effectuer un appel en PCV.

Traqué  par le FBI et par toute la police du pays, Mike était l’ennemi numéro un des Etats-Unis et le  fugitif  le plus recherché de la planète.

Menotté et escorté vers une prison de haute sécurité  pour y attendre son procès pour haute trahison et tentative d’assassinat sur le Président  Alan Trumbull, l’ex agent du Secret  Service n’avait pas  eu l’occasion de revoir Ben et avait hâte d’entendre la voix de son époux.

Il était inquiet pour  la sécurité de Ben et de leurs enfants car il savait de quoi Wade Jenning, son ancien équipier dans les Forces spéciales, était capable si Mike déjouait ses plans dans l’assassinat du Président Trumbull.

D’ailleurs, Banning avait déjà dû contrarier les desseins criminels de son ex ami Jenning, en parvenant à échapper aux commandos chargés de l’éliminer lors de son transfert vers la prison de haute  sécurité.

Des hommes de Salient Global, la compagnie de sécurité privée dirigée par Wade. Connaissant la ténacité de Jenning, Mike comprit qu’il était engagé dans une course contre la montre pour blanchir son nom et sauver le  Président.

Mais avant toute chose, il devait s’assurer de mettre Ben, ainsi que Lynne et Connor, hors d’atteinte de Jenning et de ses sbires.

Par quel moyen et vers qui se fier ?  A qui confier,  les yeux fermés, la vie de son époux et âme sœur Ben et  celle de leurs enfants ?

 Mike savait, de par ses précédentes expériences, que le  ou les commanditaires du complot bénéficiaient toujours d’une complicité interne ou une taupe au plus niveau de l’Etat.

La preuve avec Forbes lors de l’attaque de Kang contre la Maison Blanche et avec John Lancaster, du MI6, lors des attentats de Londres par Barkawi.

Seul et  en fuite, l’ex agent avait dans l’idée de chercher de l’aide auprès de Clay Banning, son père qu’il n’avait pas revu depuis des années.

Attendant  que Ben accepta son appel en PCV, Mike passait, en revue, tous ses contacts noués pendant ses années au Secret service et  dans les Forces spéciales, dans son esprit et soudain, alors que la voix anxieuse de son époux se fit entendre, à l’autre bout du fil, il revit, dans un flash, la conversation qu’il avait eu avec Lucifer Morningstar, une année auparavant.

Lucifer Morningstar était quasiment intouchable de par ses connections avec les Avengers  et serait, à  même, de prodiguer une protection infaillible pour Ben, Lynne et Connor, ainsi que pour Leah.

Il était temps de rappeler au milliardaire la faveur qu’il devait à Mike.

« -Mike, ça va ? fit Ben, tout de suite, au téléphone.

-Ne t’inquiète pas pour moi, babe, répondit Mike, tentant de contrôler la vague d’émotions qui menaçait de le submerger. Cela peut aller. Je te promets de tout faire pour revenir auprès de toi et de nos enfants. Mais je dois d’abord prouver mon innocence et trouver le vrai coupable. »

Il savait qu’ils n’étaient pas seuls sur la ligne et que les agents Thompson et  Ramirez écoutaient, certainement et attentivement, leur conversation.

Ben n’ignorait pas ce fait là et n’ayant pas gagné les élections présidentielles, deux fois, de la première puissance mondiale par son charme et son sourire, mais grâce à son éloquence verbale et son sens inné de la politique, il le démontra, en s’adressant directement aux agents Thompson et Ramirez.

A la grande consternation de Mike qui se résolut à écouter son époux  corriger, subtilement et d’un ton calme, les deux agents du FBI :

« -Mike est un homme intègre et loyal et il a prouvé son patriotisme, par deux fois, en me sauvant de ce psychopathe de Kang et de la peste qu’était Barkawi. Si vous n’étiez pas aussi aveuglé par l’ambition de grimper les échelons de la hiérarchie, agent Thompson, vous comprendriez que mon époux est incapable de vendre son pays. Quand Mike établira son innocence et vous amènera le véritable coupable, je peux vous assurer qu’il y aura des conséquences.  Attendez-vous à un remaniement de quelques branches du FBI. Mike, tu m’entends ? Fais ce que tu sais si bien faire : protège POTUS.   »

Dans le Q.G du FBI, l’agent Helen Thompson réprima, à grand peine, un frisson d’appréhension et sa conviction fut ébranlée, l’espace de quelques secondes, devant la confiance qu’exprimait  Benjamin Asher, ex Président  des Etats-Unis.

Mais les doutes de la jeune femme ne durèrent pas longtemps car toutes les preuves collectées désignaient Mike Banning comme le principal suspect dans la tentative d’assassinat de l’actuel Président.

                    ……………………………………………………………………………………………………………………….

La confiance indéfectible de Ben en ces capacités émurent Mike qui, sur un « Je t’aime, Ben. », raccrocha le téléphone.

Il devait quitter la station service car le FBI, ayant localisé l’appel, était sûrement en route pour l’appréhender.

Mais il soupira, ennuyé en constatant que des routiers armés, excités à l’idée d’arrêter l’ennemi public numéro Un et alléchés par la récompense financière substantielle, le maintenaient en joue avec des fusils de chasse.

Une perte de temps en perspective alors que chaque minute comptait !

« -Lucifer. » murmura Mike, avant de lever les bras en l’air.

Les deux hommes armés s’échangèrent un regard amusé, se posant des questions sur la santé mentale de l’homme le plus recherché dans tous les états du pays.

Soudain, un silence se fit et le temps sembla se figer. Un bruissement d’ailes s’entendit derrière les deux routiers qui s’écroulèrent sur le goudron, inconscients.

Lucifer, impeccable dans son costume trois pièces, avança vers Mike, avec  nonchalance.

« -Ces idiots ne se réveilleront que le lendemain matin, annonça l’archange, en contemplant, avec indifférence, les deux endormis. Ils n’auront aucun souvenir de cette nuit. »

Il s’approcha du fugitif, avec un sourire désinvolte et le scruta, tranquillement, des pieds à la tête. Il huma, paraissant satisfait de lui-même :

« -On apprécie d’être au summum de ses capacités physiques, hm ? Nous suivons vos péripéties  avec attention, agent Banning. Mais avant toute chose, sachez que vous avez le soutien des Avengers et de mon époux Daniel.»

Le soutien moral des Avengers enleva un poids de Mike qui  poussa un soupir involontaire de soulagement.

« -Réfléchissez bien à ce que vous allez me demander, prévint Lucifer, en fixant ses yeux sombres dans ceux de Mike. Ce serait dommage de ne pas tirer profit du fait que le Diable vous doit une faveur. »

Mike ne fléchit pas sous le regard perçant et sombre de l’archange et déclara, d’un ton sûr  et ferme :

« -Je compte sur vous pour protéger Ben, Lynne, Connor et Leah. Je n’ai confiance qu’en vous, Lucifer. »

Lucifer demeura silencieux, examinant  l’humain devant lui et agréablement surpris par la requête de ce dernier : Mike aurait pu demander son aide pour confondre le véritable coupable. Mais l’homme avait choisi de lui confier sa famille.

« – Excellent choix, approuva Lucifer, une expression sérieuse sur ses traits fins et réguliers. Rien de plus importants que les personnes que l’on aime. Faveur accordée. »

Sur ces mots, l’archange disparut sans un bruit. Mike réalisa que le temps s’était littéralement suspendu lorsqu’il s’aperçut qu’une seconde s’était seulement écoulée entre l’apparition de Lucifer  et de son départ.

    ………………………………………………………………………………………………………………………….

L’esprit tranquillisé par rapport  la sécurité de Ben, de leurs enfants et de Leah, Mike fouilla les poches de l’un des deux endormis sur le sol, trouva des clés et marcha en direction du camion.

Une Ford Mustang de collection, devant datée de 1969-1970, surgit d’un cercle de lumière, sous l’œil intrigué de Mike, et stoppa devant lui.

Banning, circonspect et  sur le qui-vive, jaugea le conducteur  qui, placide, lui rendit son regard.

Habillé d’un costume taillé sur mesure et de gants noirs, l’inconnu dégageait une aura de force tranquille et dangereuse.

« -John Wick, un ami de Lucifer, se présenta le conducteur, en ouvrant la portière côté passager et à la question muette de Mike. Je vous emmène chez vôtre père .Je vous assisterai tout le long de vôtre quête, monsieur Banning. J’ai pu sauver Santino de Ross grâce à vous. »

Mike se décida de s’installer dans la voiture de son allié inattendu, se souvenant du mail révélant les agissements douteux de Ross  et en une minute, la Ford démarra.

   ……………………………………………………………………………………………………………………………………………

Ben, ne pouvant se résoudre à dormir, observait, impassible, les journalistes massés devant les portails de sa propriété cossue et située dans un quartier résidentiel et paisible de Washington.

Il discerna, parmi les voitures de chaines télévisées, deux véhicules du FBI et de police. Avec une grimace de dégoût, il balaya, d’un regard, la foule de curieux agglutinés et tenus éloignés par le service d’hommes chargés de la sa protection.

Lynne dormait dans sa chambre, avec l’innocence de ses trois ans. Connor  était parti en Europe, voyageant avec des amis.

Le lendemain était le jour où Leah venait, comme convenu, récupérer sa fille Lynne. Ben fronça des sourcils, pensant à juste titre que cela s’avérerait difficile, pour la jeune femme, de franchir la nuée de journalistes et de curieux.

S’installant dans son confortable fauteuil de son bureau, Ben se détourna de sa fenêtre et finit par s’assoupir.

Un silence inhabituel tira l’ex Président des Etats-Unis de son sommeil. Un malaise envahit l’homme lorsqu’il remarqua l’absence de son garde du corps.

La nuit était avancée et la maison était étrangement silencieuse. Ben, avec prudence et précaution, sortit de son bureau et se dirigea vers la chambre de Lynne.

La petite fille était toujours dans son lit, les yeux clos sur de doux rêves. Ben la contemplait, un sourire sur les lèvres quand une ombre se détacha d’un coin de la chambre de la fillette.

Ben attrapa instinctivement Lynne dans ses bras et la serra contre lui, reculant lentement vers la porte et les yeux fixés sur l’homme qui venait de surgir du néant.

« -Je suis Lucifer, fit  l’intrus, en portant un doigt sur les lèvres, à voix basse. Je suis ici sur la demande de Mike, vôtre époux. Scott est en train de neutraliser des hommes de Jenning qui se sont infiltrés chez vous. Suivez-moi : je vous emmène au Q.G des Avengers. »

Un portail d’étincelles de lumière apparut aux côtés de l’archange et Ben distingua  Tony Stark, Steve Rogers et Stephen Strange de l’autre côté du cercle magique.

« -Monsieur Asher, vous pouvez nous faire confiance, fit Steve, en enjoignant Ben à franchir le portail avec Lucifer. Nous sommes là  pour vous aider. Vous serez en sûreté avec dans nôtre Q.G.

-Et pour Connor et Leah ? demanda Ben, hésitant. Ils peuvent s’en prendre à mon fils et à l’ex femme de Mike. Il faut que je prévienne mon service de sécurité. »

La porte de la chambre s’ouvrit avec brutalité et trois hommes armés firent irruption dans la pièce. Lucifer, vivement, projeta Ben et Lynne derrière lui, les protégeant de son corps. Steve se jeta sur l’un des trois intrus et le neutralisa rapidement.

Ses deux complices ne virent pas Ant-Man leur tomber dessus et ils s’effondrèrent, assommés, sur le parquet ciré de la chambre.

Pendant ce temps, Lucifer entraina Ben et sa belle-fille Lynne à travers le portail.

« -On attend plus que toi, Stuart Little ! fit Tony, en voyant que Stephen s’apprêtait  à fermer le portail et que Steve avait déjà regagné le complexe.

-J’arrive ! »  informa Scott, en reprenant sa taille normale et traversant le cercle lumineux.

            ……………………………………………………………………………………………………………………………………

Ben, assis dans la salle de meeting du complexe des Avengers, buvait une tasse de café que lui avait préparé Bruce et écoutait  les explications de Steve. Lynne dormait dans une chambre du Q.G, mise à sa disposition.

Le service de sécurité personnelle de Ben avait reçu comme consigne de protéger sa demeure de Washington.

« -Natasha se charge de la protection de Leah, assura Steve. Lucifer a demandé à Nathanael de veiller sur vôtre fils, Connor.

-Pourquoi nous aider ? » fit Ben, confus et n’en revenant toujours pas d’être dans le Q.G des héros les plus puissants de la Terre.

Tony répondit, avec un haussement d’épaules :

« -Lucifer avait une dette envers vôtre John Mac Clane. Nous aussi, en quelque sorte. »

Ben était touché par les propos du milliardaire et le fait que les Avengers n’avaient pas hésité à aider leur ami Lucifer à honorer sa promesse. Mais il ne réussissait pas à se sentir détendu, sachant que Mike était seul, dehors, sans soutien et traqué par le FBI.

Lucifer s’aperçut de la tension chez l’ex Président des Etats-Unis.

« -Soyez tranquille, monsieur Asher, rassura l’archange, avec un sourire un brin mystérieux. Le Baba Yaga est un précieux allié. »

Ben n’eut pas le temps de savoir ce que voulait dire Lucifer car Michael, son jumeau, apparut dans la salle du meeting et lui dit, avec calme :

« -Vous séjournerez avec moi et mon époux, Stevie, monsieur Asher. Je suppose qu’un environnement familial est plus apaisant pour une fillette de trois ans. »

Décidément, les Avengers  avaient pensé à tout. Rien de surprenant à cela  puisque Tony, Lucifer et Michael étaient, eux-mêmes, pères.

Ben donna son consentement, s’autorisant, enfin, depuis l’attentat sur son ami Alan Trumbull et les fausses accusations contre son époux, à souffler.

Fin

Le 7 /11/20

Duneline.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s